3 conseils pour que ton enfant apprenne les Noms d’ALLAH et les retiennent vraiment !

3 conseils pour que ton enfant apprenne les Noms d’ALLAH et les retiennent vraiment !

En tant que parent tu as surement à coeur de transmettre la religion et les valeurs de l’islam à ton enfant. Parmi les choses importantes que tu souhaites transmettre, la connaissance de notre Créateur, ALLAH fait partie des choses essentielles pour qu’on ai une pratique juste et équilibrée.

Depuis que je suis devenue maman, je me suis rendue compte qu’il faut transmettre ce savoir dès le plus jeune âge aux enfants. 

 

L’apprentissage des Noms d’ALLAH est un bon moyen pour inculquer les bases de la croyance très simplement.

D’ailleurs tu connais sûrement ce hadith dans lequel notre Prophète Mohammed paix et bénédictions sur lui nous dit : « Certes Allah a 99 noms, cent moins un, celui qui les dénombre entre dans le paradis ». (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2736 et Mouslim dans son Sahih n°2677).

Quand je lis ce hadith, cela me motive pour apprendre tous les noms d’ALLAH. Je me questionne et me demande ce qu’implique cet apprentissage.

Apprendre par coeur une liste de noms c’est une chose, mais qu’en est-il de la compréhension de ces noms ? 

La compréhension est un aspect important dans tous les domaines de la vie, il en est encore plus pour notre belle religion.  Alors concrètement, comment faire pour que les plus jeunes retiennent ces notions ?

 

Je te partage 3 conseils, que j’ai pu tester avec ma fille et des enfants d’âges différents lors d’ateliers que j’ai organisé. Ceci permettra inchallah aux petits et aux grands de (re)découvrir les Noms d’ALLAH et de se les approprier vraiment dans la vie de chaque jour.

1/ Parle d’Allah au quotidien 

Depuis que ma fille est née je me suis mise à lui parler d’Allah. Cela peut paraître étonnant de parler d’Allah a un bébé mais je suis convaincue que l’impact dans son développement est positif. Je constate, wa al hamdouliLlah, comment ma fille évolue. Il n’y a pas longtemps, nous étions dans un parc, et en voyant un oiseau je lui ai demandé qui a créé cet oiseau. Elle m’a répondu très facilement, du haut de ses 3 ans : “ c’est Allah”.

A chaque moment de la journée, fais référence à ALLAH notre Créateur. Dès le réveil au matin, accueille ton enfant en citant une invocation et en remerciant ALLAH pour ses retrouvailles en famille. Dis clairement à ton enfant que c’est par la Grâce d’ALLAH que tu te réveilles. 

Au petit déjeuner, rappelle à tout le monde que c’est ALLAH le Pourvoyeur de chaque chose et que la nourriture que vous avez sur table est un don de AR RAZZAQ. Profite des sorties en famille dans la nature pour parler des végétaux et des animaux et enseigner à ton enfant que c’est ALLAH qui a créé l’univers : il est AL KHALIQ

Lors des moments de jeux, mentionne ALLAH, rappelle les bienfaits qu’IL vous donne chaque jour. Au fur et à mesure ton enfant va s’habituer à t’entendre et il parlera de lui même d’ALLAH.

2/ Fais le lien avec le Coran

Pour parler d’ALLAH au quotidien rien de mieux que le Coran. Nombreux sont les versets qui mentionnent les noms d’ALLAH. En fait si tu prends le temps de regarder, tu verras que ALLAH mentionne ses Noms et Attributs dans de nombreux passages. 

Juste dans sourate Al Fatiha tu trouveras : AL HAMID – AL RAHMAN – AL RAHIM – AL MALIK. Prends le temps de t’arrêter sur chaque nom, réfléchis au sens, renseigne toi à ce sujet et partage cela à ton enfant. Une simple discussion suffit pour éveiller son intérêt. 

Bien que ma fille soit encore petite, je met en place ce genre d’échange avec elle. Par exemple je lui récite sourate Tin : “wa tin wa zaytoun” – Par le figuier et l’olivier !” et je lui dis : “tu sais c’est ALLAH qui a créé les figues et les olives que l’on mange”. 

A toi d’adapter les explications en fonction de l’âge de ton enfant et de ces intérêts. Pour ma part, avec ma fille j’oriente principalement sur les notions de création, d’amour et de bonté. Au fur et à mesure qu’elle grandit, elle me questionne et j’apporte des réponses à chaque fois plus détaillées.

3/ Transmet de manière ludique et créative 

En plus de parler d’ALLAH et d’en discuter, l’étape suivante est de passer à la pratique. Rien de mieux que les apprentissages informels et non formels pour ancrer un savoir durablement

Tu peux par exemple répéter les Noms d’ALLAH à la manière d’un chant spirituel et ton enfant les enregistrera. Tu peux tout également organiser une activité créative autour d’un des noms d’ALLAH qui te parle le plus. 

J’organise cela pour ma fille et également quand je le peux avec des enfants de mon entourage. Les enfants sont très demandeurs et ils posent pleins de questions. Je me rappelle l’enthousiasme des enfants quand nous avons fait l’atelier avec le nom d’ALLAH AL WADUD ! 

Dans l’atelier Mooztiq : “ La méthode originale pour que ton enfant apprenne les Noms d’ALLAH en s’amusant” je te propose des activités artistiques qui te permettront d’organiser toi aussi un moment créatif et spirituel pour redécouvrir les Noms d’ALLAH. Cet atelier est idéal pour que tu passes à l’action et partage un moment utile et agréable en famille. 

Je te propose en ce moment une formule d’inscription à un tarif exceptionnel qui te permettra en plus de découvrir le tout nouveau Magazine Mooztiq. 

*Conseil Bonus : Fais des douas bien entendu et implore Allah pour qu’Il te guide et guide tes enfants, car la guidée appartient à Allah et à nous n’appartiennent que les causes 🙂

Les coulisses du magazine Mooztiq : “Pourquoi j’ai failli tout lâcher !”

Les coulisses du magazine Mooztiq : “Pourquoi j’ai failli tout lâcher !”

Aujourd’hui je t’emmène dans les coulisses du Magazine MooztiqA plusieurs reprises, j’ai failli tout lâcher ! El hamdulillah si tu lis cet article aujourd’hui c’est que nous avons pu avancer par la volonté d’ALLAH. 

  • Je pensais que 2 mois suffirait

Quand j’ai eu l’idée d’écrire le Magazine Mooztiq, j’étais hyper enthousiaste. J’ai très rapidement rédigé une trame ✍️ avec le contenu de ce que je comptais publier et je me suis dit que tout pouvait aller très rapidement. 

Je pensais qu’il suffisait de mettre en page, mettre 2 -3 photos et d’agencer les polices ! Je mettais donné un délai de 2-3 mois pour tout organiser ! 

Sauf que cela ne s’est pas passé comme je l’avais imaginé. Voilà plus de 9 mois ⏱️que le projet existe !  

  • J’étais seule et pas bien entourée

En lancant l’idée du magazine, il n’y avait que moi pour travailler sur ce projet. Je me suis sentie dépassée, de par les compétences et par le temps pour m’atteler à tout le travail que constitue la rédaction d’un magazine

C’est pour cela que j’ai décidé de m’entourer de personnes compétentes  🤝 pour que le contenu et la forme soit à la hauteur de ce que j’avais imaginé. 

El hamdulillah j’ai pu intégrer dans l’équipe Cécé et Lila de CCDProduction pour la partie visuelle du magazine. Nous avons également travaillé avec des personnes diplômées en sciences religieuses et sciences du langage pour la relecture du contenu.

  • J’ai constaté que mon budget était trop limité

Tu vas rire, mais au début de ce projet je pensais que je pourrais publier un magazine avec un 💰budget de 200€  !

Au fur et à mesure que nous avancions, je me suis rendue compte que cette estimation est 10 fois voire 20 fois moindre que les coûts réels de ce projet.

J’ai failli tout lâché car je n’ai pas cette somme sur mon compte en banque 😢. J’ai réfléchi à des solutions et c’est là que j’ai pensé à la solution des précommandes.

  • J’ai vu la concurrence arriver

J’avancais doucement 🐌 mais sûrement avec les membres de l’équipe, quand je me suis rendue compte que plusieurs  projets littératures jeunesses en accord avec les valeurs de l’islam voient le jour. 

Au début je me suis dit “Olala la concurrence arrive  !” 😨.

Je me suis ressaisie et j’ai réfléchi.

Je me suis mise à la place d’un enfant. Un enfant aime la variété, dans ses jeux, dans ses livres et également pour les magazines. Il aime avoir pleins de choses, pas seulement un magazine.

    • J’étais en mode hyper stressée

    Ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu’un de stressée. Mais ces derniers temps, j’étais trop trop trop tendue.

    Je pensais à Mooztiq tout le temps. S’en était trop, j’étais à la porte du burn-out 😭! 

    J’ai du faire une pause.

    J’ai pris le temps de refaire mon intention pour ALLAH et de revoir mes priorités dans la vie. 

     

    • J’ai laissé ma famille de côté

    Le travail pour rédiger ce magazine est énorme. Il me prend tout mon temps. Ça n’est pas un passe temps, c’est mon travail ! Le souci c’est que parfois, j’ai fait passer ce projet avant ma famille, avant mes enfants !

    Quand je me suis rendue compte de ce paradoxe : j’ai mis un STOP 🛑  !

    Impossible pour moi de travailler sur un projet qui a pour but de faire découvrir et faire aimer l’islam aux enfants alors que je n’arrive même pas à passer du temps avec mes propres enfants ! 

    J’ai revu mes priorités et c’est aussi pour cela que ce projet a pris plus de temps que ce que j’imaginais.

    • Je me suis demandée qui j’étais pour lancer ce projet

    Je me pose souvent cette question “qui suis je pour écrire ce magazine 🤔 ?

    Je ne suis ni professeure de sciences religieuses, ni spécialiste de l’éducation des enfants.

    Alors, pourquoi les gens accepterait de lire ce magazine ?

    J’ai pris le temps de réfléchir à ces questions et c’est notamment pour cela que le contenu du magazine a été relu par une équipe de personnes diplômées en sciences religieuses et sciences du langage.   

    Puis, je me suis dit que chaque proposition littéraire et artistique à le droit d’exister.  Du coup je me suis dit que je dois aller jusqu’au bout ! 

    Mon objectif avec ce magazine est que les familles musulmanes puissent découvrir l’islam de manière ludique et positive. 

    Tu en connais maintenant un peu plus sur les coulisses du Magazine Mooztiq. Les précommandes sont ouvertes pour le 1er numéro. 

    Un pull, un livre ou une pizza ?

    Un pull, un livre ou une pizza ?

    J’aurai pu intituler cet article de la manière suivante : 

    • Pourquoi c’est si facile de dépenser de l’argent pour ce qui ne dure pas ?
    • Pourquoi c’est si difficile d’investir  de l’argent dans des choses durables ?

    Je me suis posée ces questions suite à une discussion que j’ai eu avec une amie.

    Je lui partageais mes avancées sur le magazine Mooztiq et mon interrogation concernant le prix 💰.

    J’étais tracassée car en questionnant mon entourage sur le prix acceptable à mettre pour un magazine j’obtenais une fourchette de prix allant de 2€ à 40€ !!!

    Bref, autant te dire que j’étais perdue ! 

    J’avais besoin de conseil pour trouver le prix “juste” ⚖️. 

    • Le prix pour lequel les lecteurs accepteraient d’acheter le magazine. 
    • Et surtout le prix qui permettrait de voir ce projet perdurer dans le temps inchaallah.

    Mon amie m’a dit une phrase simple qui m’a permis d’y voir plus clair Al Hamdulillah !

    Elle m’a dit :

    “ Aujourd’hui c’est plus facile pour nous de mettre 15€ pour un pull ou pour une pizza que pour un livre ! ”

    Cette phrase m’a littéralement scotchée 😮 !

    J’ai réfléchi et je me suis rendue compte que c’est vrai. 

    Et moi la première je suis comme cela !

    Quand je fais mes courses pour la semaine, quand j’ai besoin d’un vêtement, ou que je souhaite sortir dans un parc le weekend, je sors la carte bleue 💳 sans hésitation ! 

    Si je fais le calcul, le montant que je dépense pour des choses non durables, destinées à être consommées est considérable.

    A l’inverse, quand il s’agit de faire un don pour la mosquée, d’aider une personne dans le besoin, de m’inscrire à un cours de religion ou d’acheter des supports éducatifs pour les enfants, je réfléchis à 2,3 voire 4 fois avant de confirmer ma dépense !

    Je fais des calculs en amont et je sais exactement le montant que j’ai dépensé.

    Nous sommes face à un paradoxe !

    Il nous est plus facile de dépenser pour des choses non durables que pour des choses durables.

    Tellement nous sommes pris par le rythme effréné de la société, nous consommons à outrance et cela nous distrait des choses essentielles !

    En fait, nous avons perdu le sens des priorités et la valeur des choses ! 

     

    Que faire face à cette situation ?

    Je n’ai pas de solution miracle, mais je pense que nous devons nous poser une question : 

    “ Dans quoi est ce que je veux investir dans ma vie ?”

     

    Pour nous aider à répondre à cette question, voici un hadith du Prophète Mohammed – paix et bénédictions sur lui :   

    Abu Hurayra – qu’Allah l’agrée – rapporte que l’Envoyé de Dieu – paix et bénédictions sur lui – a dit : 

    ” Quand le fils d’Adam meurt, ses oeuvres cessent, excepté 3 choses (qui lui survivent) : une aumône qui a cours, une science dont l’emploi est avantageux et un enfant pieux qui prie Dieu pour lui.” 

    Hadith rapporté par Muslim

    Riyadh salihin n°1383

    Ce hadith, met en avant les actions durables, celles qui perdurent après la mort. Ces actions sont au nombre de 3 : une aumône, une science utile et un enfant pieux qui prie Dieu pour lui.

    N’étant pas spécialiste des sciences du hadith, je ne peux pas effectuer une analyse détaillée de ce texte.

    Néanmoins, je te partage ma réflexion concernant les choses dans lesquelles nous investissons notre temps et à la fois notre argent.

    Est-ce que ces choses font parties des 3 actions citées dans le hadith ?

    Maintenant je te repose la question !

     

    Si je te donne 15€ que ferais tu ?

    Dans quoi investirais-tu ?

    Un pull, 👕

    un livre 📗

    ou une pizza 🍕?

    Si tu as choisi un livre, je t’informe que les précommandes pour le Magazine Mooztiq sont ouvertes.

    Tu peux mettre ton choix en commentaires ci-dessous :

    5 blocages 🛑 qui t’empêchent de transmettre l’islam à ton enfant !

    5 blocages 🛑 qui t’empêchent de transmettre l’islam à ton enfant !

    En tant que parent, l’éducation de nos enfants est un sujet qui nous préoccupe beaucoup. Et encore plus quand il s’agit d’éducation religieuse.

    Ce sujet est tellement important qu’on se créé nous mêmes des blocages, ce qui a pour résultat de nous mettre la pression au quotidien.

    Voici une liste de 5 blocages qui t’empêchent de transmettre l’islam à ton enfant.

    Je te propose, pour chaque blocage, des idées de solutions à mettre en place pour débloquer tout ça INCHA ALLAH.

    🎓 Blocage 1 : ” Je n’ai pas assez de connaissances” 

    Tu te dis peut être que pour transmettre l’islam à ton enfant il faut avoir un niveau de connaissance élevé.

    C’est vrai qu’il y à beaucoup de sciences dans notre religion : la théologie, les hadiths, le fiqh, le Coran… 

    Vu comme cela, tu te dis que c’est compliqué d’accéder à ce savoir et encore plus de le transmettre.  Tu ne te sens pas légitime de partager cela à ton enfant car tu estimes que d’autres personnes sont plus compétentes dans ce domaine. 

    Alors, je te le dis sincèrement,  en tant que parent (mère ou père) tu es la personne la plus apte à transmettre ce que tu sais de notre belle religion. Il n’existe pas de diplôme du meilleur musulman ou du meilleur parent musulman pour transmettre l’islam à son enfant

    Ce que tu peux mettre en place : 

    La 1ère chose que tu peux faire, c’est déjà de prendre le temps de te former. Il existe de nombreux instituts (en présentiel ou en ligne) dispensant des cours qui te permettront d’acquérir de bonnes bases de compréhension de notre religion. 

    Je te conseille ensuite d‘investir dans des supports pour enfants. Ceux ci t’aideront à aborder des sujets et à les présenter à ton enfant.  

    📅Blocage 2 : ” Je ne sais pas par quoi commencer” 

    Comme je le disais précedemment, le savoir dans notre religion est très vaste et très varié el hamdulillah. Il n’est déjà pas facile d’y voir clair pour nous mêmes, entre les cours de Coran, les séminaires,  les formations. Alors que dire pour nos enfants ? 

    • Doit-on commencer par l’apprentissage de la langue arabe ?
    • Faut-il insister sur l’application des 5 piliers et notamment de la prière ?
    • A partir de quel âge puis je aborder des notions comme la mort, l’enfer, le paradis ? 
    • Puis je parler du Prophète Mohammed – paix et bénédictions sur lui – alors que mon enfant n’a que 3 ans ? 

    Autant de questions que tu as probablement du te poser ? Et tu n’y vois pas clair car il n’y à pas de programme prédéfini !

    Ce que tu peux mettre en place : 

    L’islam n’est pas une formation que l’on suit pour obtenir un diplôme. Non, l’islam se vit au quotidien et pour cela, il n’y à pas de programme prédéfini ! Ceci est un bienfait el hamdulillah.

    Ainsi, pour t’aider dans la transmission à ton enfant, je te conseille de te rappeler que ton enfant est un dépôt que ALLAH t’a confié. Ton rôle en tant que parent est de transmettre le meilleur pour qu’il puisse grandir avec la conviction et l’amour d’ALLAH dans son coeur.

    Prend le temps d’imaginer ton enfant dans 5 ans, dans 10 ans. Avec cette vision, tu pourras ensuite choisir 2 ou 3 thèmes que tu souhaites aborder avec ton enfant en priorité. Tu pourras ainsi plus facilement t’organiser dans les activités que tu feras avec lui.

    ⌚Blocage 3 : ” Je n’ai pas assez de temps”

    Tu te dis peut être que pour partager l’islam à ton enfant, il faut du temps.

    Au quotidien, tu as déjà très peu de temps pour toi  : entre le travail, les tâches ménagères, les actions bénévoles, la famille, le sport. Tu as vraiment du mal à trouver du temps pour organiser des séances d’éducation religieuse. 

    Ce que tu peux mettre en place : 

    La 1ère chose à faire est de changer ton “mindset”. Cesse de penser que ton enfant te prends ton temps !  Considère aussi que l’islam fait parti intégrante de ta vie. Vis l’islam dans tous les actes de ton quotidien.

    Si tu arrives à faire cela (et c’est le plus gros du travail) tu verras que partager l’islam à ton enfant ne requière aucun temps particulier. La chose essentielle à faire est d’impliquer ton enfant dans tes actes du quotidien et de faire cela en jouant. 

    L’éducation religieuse de ton enfant n’est pas comme un cours de sport ou d’arts plastique qui dure 1h ou 2h par semaine !

    L’éducation religieuse de ton enfant s’effectue au quotidien dans tous les actes de la vie. Fais le participer, joue avec lui et tu verras que tu ne manqueras plus de temps. 

    💔Blocage 4 : ” Mon enfant n’aime pas que je lui parle de religion”

    Ce blocage est sûrement l’un des plus dur à surmonter. A chaque fois que tu prends un moment pour parler de religion à ton enfant, il trouve autre chose à faire ou il te montre clairement son désintérêt. 

    Tu lui proposes de lire le Coran ou de faire la prière ensemble. Il te répond qu‘il préfère jouer sur la tablette ou regarder des dessins animés.  

    En fait, c’est simple, tout ce qui est en rapport avec l’islam ne l’intéresse pas ! 

    Ce que tu peux mettre en place : 

    Je suis convaincue qu’un enfant est toujours partant pour partager un moment “réél” avec ses parents. Nos enfants s’orientent vers les écrans par défaut, quand on ne leur propose aucune alternative qui les intéresse vraiment.

    A nous de mettre en place une dynamique avec des choses qu’ils aiment !

    Prends le temps de chercher ce que ton enfant aime et fais des activités qui lui plaise Fais un pas vers lui et je suis sur qu’il sera plus réceptif à partager un moment avec toi pour parler d’ALLAH.  N’hésite pas à varier les moments que tu passes avec lui et surtout ne laisse pas tomber !

    📺 Blocage 5 : ” Mon enfant aime les héros de la TV “

     

    Dans la suite du blocage précédent, on se rencontre parfois que nos enfants sont très attachés à des “super-héros” que l’on retrouve partout autour de nous.

    Du coup, quand tu parles à ton enfant de ALLAH, du Prophète Mohammed – paix et bénédictions sur lui ou de toute autre personne musulmane, il n’est pas du tout intéressé.

    C’est normal, dans la société dans laquelle nous vivons nous sommes constamment entouré de publicités, vidéos et divertissements avec des personnages plus délirants les uns que les autres. 

    Ce que tu peux mettre en place : 

    Pour ce dernier blocage, je t’invite à utiliser ton imagination et ta créativité !

    Retourne en enfance et rappelle toi ce que tu aimais. Adapte toi à ton enfant.

    Si c’est un enfant qui aime les super héros et la bataille alors parle lui des prophètes d’ALLAH, des différentes batailles qui ont eu lieu à l’époque du Prophète Mohammed paix et bénédictions sur lui et fais le voyager dans un univers avec des personnages qui lui parleront.  

     

    Allah est plus savant !

    J’espère que cet article t’a plu et qu’il te sera profitable. 

    Je demande à ALLAH de nous faciliter dans l’éducation de nos enfants.  

    7 livres 📚 coups de cœur 💗 pour transmettre l’islam aux enfants et un BONUS 🎁 !

    7 livres 📚 coups de cœur 💗 pour transmettre l’islam aux enfants et un BONUS 🎁 !

    Je reçois souvent des questions de mamans me demandant si je connais des livres pour transmettre l’Islam aux enfants.

    C’est comme cela que met venue l’idée d’écrire un article dans lequel je te partage 7 livres coups de cœur que j’ai dans notre bibliothèque, dont 1 BONUS 🎁 !!! 

    Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive et ça n’est pas un classement.

    Je me suis contentée de partager mon avis sur des livres que j’ai en ma possession et que j’utilise au quotidien. Je présenterai d’autres ouvrages dès que notre bibliothèque se remplira inchaallah.

    • Manuel scolaire de la maison d’édition Idrak

    Cet ouvrage est en fait un manuel scolaire qui contient plusieurs catégories, dont l’éducation religieuse et l’apprentissage de l’alphabet arabe. 

    Ce qui me plaît dans ce manuel est le fait qu’il soit bilingue français/ arabe et également le fait que des thèmes religieux soient présentés de manière simple. 

    J’utilise ce livre comme support pour faire des activités avec ma fille et également pour raconter les histoires des prophètes. 

    Tu peux le commander en allant sur le site www.editionidrak.com 

    Les plus : livre bilingue francais/arabe, les histoires sur double page, les activités sur la religion, le format du livre.

    • Maryam l’astronome de chez Inarabook Édition

    Ce livre relate l’histoire de Mariam une petite fille qui a le rêve de mesurer le ciel. En découvrant ce livre j’ai appris pleins de choses sur l’histoire de la Syrie et surtout sur un objet que je connaissais mal : l’astrolabe !

    J’ai lu cette histoire avec ma fille et bien sûr à 3 ans et demi c’est difficile pour elle de comprendre tous les détails. Nous avons néanmoins pris le temps de regarder les illustrations et je lui ai parlé de Maryam et de l’objet qu’elle avait fabriqué. Je trouve que l’histoire est intéressante pour motiver nos enfants à aller au bout de leurs idées : comme Maryam !  

    Tu peux le commander en allant sur le site www.inarabook.com

     

    Les plus : les illustrations, un sujet historique peu abordé, l’exemple de Maryam.

    • Les histoires de Safiya de chez Banibook

    Safiya est une petite fille qui vit avec ses parents et ses soeurs. Le 1er livre de la série raconte le quotidien de Safiya un jour de vendredi, jour de la prière de joumoua.

    J’apprécie la simplicité et la douceur de l’histoire ainsi que les personnages auquel ma fille peut facilement s’identifier.  A chaque fois qu’elle voit le papa dans l’histoire elle mentionne son papa à elle. 

    Les plus : l’histoire très douce, les personnages et la famille, les belles illustrations

    • ZidnaMag’ de chez Zidna magazine

    J’ai reçu le premier numéro du ZidnaMag’ il y à quelques jours (et je l’attendais avec hâte).

    Je l’ai lu avec ma fille (même si le contenu est conseillé à partir de 7 ans) et elle a beaucoup aimé. Elle a particulièrement accroché sur l’histoire avec Ibn Firnas, le père de l’aviation. A la fin de l’histoire, elle voulait fabriquer des avions en papier !  A mon niveau,  j‘ai apprécié le hadith raconté en BD, et le code d’honneur des copains.

    Un magazine c’est toujours agréable à lire, car il y a pleins de rubriques à découvrir et ici c’est le cas avec en plus du contenu en accord avec les valeurs de l’islam.

    Tu peux le commander en allant directement sur le site www.zidnamagazine.com.

     

    Les plus : le format magazine, le contenu varié, les illustrations, la rubrique hadith raconté en BD.

     Le livre de Morjana Sylve, c’est le 1er livre écrit par une soeur que j’ai acheté. Son travail m’a montré qu’il est possible d‘écrire son livre et de le publier. C’est d’ailleurs pour soutenir ce projet que je l’ai acheté alors que mes enfants étaient encore petits.

    Ce livre est unique en son genre. Il présente les prophètes de l’islam d’une façon originale. D’un côté il y à le texte en rime qui est très facile à lire. De l’autre il y à les illustrations avec un personnage qui se prend pour le plus fort alors que tout le monde sait que c’est Allah le plus fort.

    J’ai lu ce livre à ma fille dès qu’elle avait 18 mois. Elle l’apprécie énormément, maintenant elle a très bien enregistrée que c’est Allah le plus fort et pas quelqu’un d’autre .

    Les plus : le texte en poème, les illustrations originales, le méga quizz à la fin ! 

    • Enes et les langages de l’amour de chez Ebtihel éditions

    Ce livre initie l’enfant aux différentes manières dont il peut exprimer son amour à ses proches.

    Je lis souvent ce livre à mes enfants et cela me permet d’aborder le sujet de l’amour dans la famille. Ce que j’apprécie dans cette histoire c’est que l’amour d’Allah est également présenté et que le lien est fait avec le fait d’invoquer Allah au quotidien

    Tu peux le commander sur le site www.ebtiheleditions.com

    Les plus : les coloriages, le sujet des langages de l’amour, le texte trilingue, le lien avec l’Amour d’ALLAH. 

    • Sami apprend à dire Hamdulillah des Editions Tawhid

    Ce livre fait parti d’une série de 4 livres dans lesquels Sami (le personnage principal) apprend à dire des expressions en arabe. 

    Nous avons l’exemplaire dans lequel Sami apprend à dire Hamdulillah et mes enfants l’aime beaucoup. Sami est même “l’ami” de mon fils, il le prend souvent avec lui. 

    Ce qui est appréciable c’est les textes courts et le fait que le livre soit rigide. Idéal pour les enfants déchireurs ou mangeurs de pages 🤣 !

    Les plus : le livre rigide, les textes courts, les expressions en arabe employées dans des situations du quotidien. 

    🎁 BONUS : l’histoire tirée de ton IMAGINATION !

     

    Je ne peux terminer cet article sans te parler de la plus belle histoire que je raconte à mes enfants.

     

    Cette histoire, n’est pas dans un livre.

    Cette histoire je la tire de mon IMAGINATION !

     

     Cette histoire, je l’invente et l’adapte en fonction de ce que mes enfants vivent au quotidien. Je leur raconte une histoire qui leur parle. Ainsi chaque jour (chaque soir) cette histoire change et évolue et c’est ça qui est top !

      

    Tu veux une confidence, c’est en racontant ces histoires à ma fille que j’ai eu l’idée de me lancer dans l’écriture d’un magazineEn attendant la sortie – inchaallah prochaine – du premier numéro, je te lance le défi de raconter TON HISTOIRE à ton enfant ! 

      

    Repars en enfance le temps d’un instant ! 

    Rappelle toi ce que tu aimais quand tu étais petite, et met toi à la place de ton enfant !

    Qu’est ce qu’il aime ? Les glaces 🍦 et les chocolats 🍫 ?

    Alors imagine un univers rempli de sucreries et parle lui d’un enfant qui voyage avec son Coran 📗 dans ce pays imaginaire ! Profites en pour lui faire découvrir les vrais bonbons bons pour la santé comme les dattes les pruneaux et les raisons secs.

     

    Ton enfant aime les animaux 🐱 et la nature 🌴 ?

    Fais un voyage en safari et pars faire le hajj 🕋 à dos de girafe 🦒 ! Dis lui que le Prophète Mohammed – paix et bénédictions sur lui – aimait les animaux et qu’il les respectait 

     

    Cette histoire sera la plus belle et je t’assure que toi aussi tu vas aimer la raconter. Cela créera un lien particulier avec ton enfant.

     

    Et tu sais quoi ? Cette histoire ne te coûtera rien !

    A part le fait bien sûr de prendre le temps de rêver un peu et de retrouver ton âme d’enfant !

     

    Alors je te souhaite de bonnes lectures et pleins de bons voyages  avec ton enfant !  

    Prend le temps de m’écrire ✍️ tes livres coups de coeur et les histoires que tu racontes ⬇️ !